Babolat, un heureux hasard

Retour sur le témoignage de Sylvain TRIQUIGNEAUX / Babolat
  • hasard -
  • Innovation

Publié le 20 novembre 2018

La saga des Babolat dans le cordage des raquettes a commencé à Lyon en 1875. Elle raconte une histoire d’entrepreneurs qui ont pris les bons virages et saisi les bonnes opportunités. Voilà pourquoi Babolat est encore là.

 

 

Ecoutez un extrait du témoignage de Sylvain TRIQUIGNEAUX lors de notre atelier sur la management de l’innovation à l’événement CONNECT

 

  • Innover ne veut pas seulement dire « améliorer » : la création de nouveaux produits comme la raquette connectée prouvent qu’il est possible d’innover aussi en créant des services comme le suivi des performances de l’utilisateur.
  • Innover seul, c’est prendre des risques : On ne peut pas forcément avoir toutes les compétences et expertises en interne, il faut savoir s’ouvrir vers l’extérieur et se rapprocher de partenaires publics ou privés capable d’épauler le projet. La gestion du risque est alors aussi divisée entre les différents acteurs du projet

Un nouveau produit peut chambouler l’histoire d’une entreprise : On l’a vu, Babolat a su prendre un virage radical qui a transformé son activité initiale de fabricant de cordes en boyaux pour instruments de musique. C’est suite à une demande client que l’entreprise a basculé dans le monde du sport.

 


Contactez notre équipe d’experts en management de l’innovation !

Contacter

 

Babolat, un heureux hasard 1Flora BURKICBabolat, un heureux hasard 2Marianne BONNARD

Retour en haut

Contact

Vous souhaitez des informations complémentaires, être contacté par un de nos experts ou convenir d’un rendez-vous.

Contactez-nous